logo Datagora
Chargement ...
Apec

ApecCompte certifié

Association pour l'emploi des cadres

Association

https://corporate.apec.fr/home.html

Véritable phare de l’emploi cadre, l’Observatoire de l’Apec apporte depuis 1966 une expertise unique qui s’adresse :
- aux cadres, jeunes diplômé·e·s, entreprises et acteurs du recrutement, pour les aider à prendre des décisions éclairées en fonction des pratiques constatées et des perspectives qui se dessinent ;
- aux acteurs institutionnels du marché de l’emploi, pour contribuer à la réflexion fondamentale et prospective ;
- aux consultant·e·s de l’Apec, pour faciliter la mise en relation entre les cadres et les entreprises via des conseils adaptés à la réalité du marché de l’emploi et aux changements qui se profilent.

L’Observatoire s’articule autour de trois grandes problématiques structurantes :
- analyser les besoins, les difficultés et les processus de recrutement des cadres ;
- comprendre les trajectoires des cadres, leurs parcours et les inégalités qui peuvent en résulter ;
- révéler les évolutions des métiers et des compétences des cadres en lien avec les transformations sociétales.

Lire la suite

11

Datapoints

33

Abonnés

115

J'aime

Top 3 des thèmes

Emploi

9 datapoints

Fiscalité

1 datapoints

Numérique

1 datapoints
  •  
16 sept. 2019

Fiscalité

Entré en vigueur le 1er janvier 2019, le prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu (PAS) est considéré comme une bonne mesure par 81 % des cadres. 35 % la considèrent même comme étant "très bonne".

2
  •  
10 sept. 2019

Emploi

Alors qu’entre 2017 et 2018, la rémunération annuelle brute médiane des cadres a augmenté de 2 % et atteint 50 000€, des disparités persistent : 10 % des cadres gagnent moins de 36 000€ alors que la même proportion touchent plus de 83 000€.

5

1

Afficher la suite
  •  
29 août 2019

Emploi

Alors que 58 % des cadres franciliens inscrits à l’Apec et envisageant de changer de poste dans les 3 ans se disent prêts à changer de région, seuls 10 % ont effectivement engagé une démarche de mobilité hors Ile-de-France.

4

1

Afficher la suite
  •  
30 juil. 2019

Emploi

Le fait que les recrutements de cadres soient jugés plus complexes (dans 27 % des cas contre 16 % pour les postes non cadres) est surtout dû à la difficulté de trouver les compétences recherchées et/ou à l’attractivité vis-à-vis des candidats.

11

2

Afficher la suite
  •  
22 juil. 2019

Emploi

Malgré la confirmation de l’érosion de la croissance économique amorcée en 2018, le marché de l’emploi cadre reste dynamique et la barre des 300 000 cadres recrutés pourrait être atteinte en 2021 (scénario de « croissance stabilisée »).

12

2

Afficher la suite
  •  
1 juil. 2019

Emploi

En 2018, la mobilité professionnelle des cadres du secteur privé se maintient à un niveau élevé comme les intentions de mobilité à 3 ans (64 %). Depuis dix ans, elle connaît une légère progression, surtout entretenue par la mobilité externe.

10

1

Afficher la suite
  •  
14 juin 2019

Emploi

#recrutement. Depuis dix ans, l’offre d’emploi reste le premier canal utilisé par les entreprises pour recueillir des candidatures de cadres mais les réseaux sociaux sont utilisés quatre fois plus fréquemment (53% en 2018 versus 12% en 2008).

5
  •  
28 mai 2019

Numérique

Au sein des grandes entreprises, 7 cadres sur 10 signalent de véritables transformations numériques, contre moins d'1 sur 2 dans les PME. Dans les PME, la transformation numérique constitue une démarche peu formalisée et rarement accompagnée.

5
  •  
23 mai 2019

Emploi

En 4 ans, le nombre moyen de candidatures pour une offre d'emploi cadre est passé de 43 à 33. Cette moyenne cache d'importantes disparités selon les métiers : il est par exemple de 23 pour des postes dans l'informatique, contre 50 en communication.

9
  •  
11 mai 2019

Emploi

57% des cadres se disent prêts à quitter le salariat pour d’autres formes d’emploi (le plus souvent sous condition). Les autres formes d'emploi sont synonymes pour eux d’autonomie et de liberté, mais aussi d'une moindre sécurité financière.

8
  •  
10 mai 2019

Emploi

Les jeunes diplômé.e.s 2017 Bac +5 et plus se sont inséré·e·s encore plus rapidement que les promotions précédentes : la part en emploi 6 mois après leur diplôme progresse (76 %, +6 points). le taux d’emploi à 12 mois reste élevé (85 %, +2 points).

15

2

Afficher la suite

Vous avez tout lu !

Cookies

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant de vous offrir une expérience optimale. En savoir plus